News

Un développement accéléré de la capture et du stockage du CO2 (CCS) est nécessaire

Tuesday, 15 November 2016
Melbourne, Australia

/PRNewswire/ -- Le Global CCS Institute (Institut mondial de la capture et du stockage du carbone) publie le rapport sur l'état de l'industrie de la capture et du stockage du CO2

Le rythme du développement de la capture et du stockage du CO2 doit être accéléré pour que les objectifs sur le changement climatique pris à Paris soient respectés, a déclaré le principal organisme sur le CCS au monde.

S'exprimant lors d'une conférence de presse pour lancer son statut mondial du CCS : rapport 2016 (http://status.globalccsinstitute.com/) lors de la 22e Conférence des parties (COP 22) à Marrakech aujourd'hui, le directeur général du Global CCS Institute, Brad Page, a déclaré que l'ampleur du défi visant à atteindre l'objectif du « bien en-dessous » des 2 degrés ne devrait pas être sous-estimée.

« Le niveau actuel de la capacité de capture de CO2 est éclipsé par la quantité du déploiement de CCS requis pour les 25 années à venir en vertu du scénario des 2 degrés Celsius requis par l'Agence internationale de l'énergie (IEA).

Dans le cadre du scénario des 2 degrés (2DS), nous devrions avoir besoin de capturer et de stocker près de 4 000 millions de tonnes par an (Mtpa) de CO2 en 2040 – venant principalement des pays non membres de l'OCDE. La capacité actuelle de capture de carbone des installations en fonctionnement ou en construction se situe autour de 40 Mtpa. Nous devons parcourir un long bout de chemin pour combler cet écart. »

M. Page a déclaré que les cinq dernières années ont été les signes avant-coureurs de développements extrêmement positifs pour les projets de CCS à l'échelle planétaire.

« Nous sommes sur le point d'avoir 18 installations de CCS à grande échelle en activité dans le monde entier, avec un certain nombre d'installations clés aux États-Unis dont la construction est terminée et dans l'étape finale de mise en service. Ceci est à mettre en balance avec les moins de 10 installations de CCS à grande échelle début 2010.

Ce succès a été motivé par des initiatives de politique gouvernementale proactive qui ont été développées à la fin de la décennie précédente. »

Le rapport 2016 dévoile qu'un support constant et proactif des différents gouvernements est indissociable du succès actuel du CCS et de notre capacité partagée à atteindre les objectifs climatiques de Paris.

« Le déploiement généralisé du CCS doit se fonder sur la 'parité des politiques', en particulier sur l'apport d'une considération équitable, de la reconnaissance et du soutien du CCS, couplés aux autres technologies à faible émission de carbone », a déclaré M. Page.

« Pour le CCS, cela signifie la conception et la mise en œuvre de mesures de soutien adaptées spécifiquement à la technologie et aux étapes de son cycle de vie.

« Les futurs efforts doivent être axés sur l'identification des mécanismes d'incitation qui s'attaquent à la complexité des risques et agissent comme des multiplicateurs économiques pour améliorer les conditions d'adoption du CCS. »

M. Page a affirmé que la rapide progression des installations de CCS au cours des dernières années et des nombreuses étapes atteintes l'année dernière ont été autant de preuves du succès du CCS.

Il a toutefois averti que cet élan devait être maintenu.

« La technologie dépend encore d'une adoption plus large. Le rôle essentiel rattaché au CCS dans les modèles mondiaux dans le cadre d'une transition vers une économie à faible émission de carbone ne s'est pas encore assez largement traduit par des soutiens politiques aux échelles nationales.  

« Le calendrier des activités à venir est primordial. Le nombre d'installations CCS à grande échelle doit augmenter considérablement pour permettre d'atteindre les objectifs climatiques et les aspirations en la matière de l'Accord de Paris.

Si les bonnes politiques et les conditions préalables en termes juridiques et réglementaires ne sont pas mises en place dans les cinq ans à venir, il existe le risque que Paris ne reste qu'une chimère. »

Le conseiller international du Global CCS Institute et président du Grantham Research Institute on Climate Change and the Environment de la London School of Economics and Political Science, le professeur Lord Nicholas Stern, a déclaré que le rythme de déploiement de la capture et du stockage du carbone est tout simplement trop lent et mérite une attention beaucoup plus précise de la part des pays dans le monde entier.

« Si le monde doit atteindre l'objectif fixé par l'Accord de Paris, qui vise à garder le changement climatique bien en-dessous des 2 degrés Celsius, nous avons probablement besoin d'émissions négatives, dont celles qui proviennent de l'utilisation de la bioénergie avec la capture et le stockage du carbone.  

« En outre, la capture et le stockage du carbone semblent être la seule possibilité de réduire les émissions de nombreuses activités industrielles. Nous ne pouvons pas nous permettre de négliger cette technologie, et nous avons besoin de meilleures politiques et de plus d'investissements pour accélérer son développement. »

Étapes importantes pour 2016

  • Projet de démonstration CCS Tomakomai (capacité de capture de CO2 d'environ 100 000 tonnes par an) -- Japon (en exploitation)
  • Toshiba Corporation et Mizuho Information and Research Institute modernisent la centrale électrique au charbon de Mikawa (capacité de capture de CO2 d'environ 150 000 tonnes par an) -- Japon (En phase de conception détaillée)
  • Projet CCS à Abu Dhabi (Phase 1), Emirates Steel Industries CCS Project - (capacité de capture de CO2 d'environ 0,8 Mtpa) – Émirats arabes unis (en exploitation)
  • Kemper County Energy Facility – centrale thermique de Kemper County (capacité de capture du CO2 d'environ 3 Mtpa) - États-Unis (exploitation imminente)
  • Projet de capture du carbone de Petra Nova (capacité de capture du CO2 d'environ 1,4 Mtpa – États-Unis (exploitation imminente)
  • Projet de capture et de stockage de carbone d'Illinois Industrial (capacité de capture du CO2 d'environ 1 Mtpa) – États-Unis (construction terminée)
  • United States Department of Energy Office of Fossil Energy, Clean Coal Research, Development, and Demonstration Programs – Programmes de recherche, de développement et de démonstration de charbon propre du département du bureau des énergies fossiles des États-Unis (injection de plus de 13 millions de tonnes de CO2) – États-Unis (en exploitation)
  • Air Products Steam Methane Reformer Enhanced Oil Recovery (EOR) Project – Projet de récupération assistée du pétrole (RAP) renforcé par le reformage du méthane à la vapeur d'Air Products (trois millions de tonnes de CO2 capturées et utilisées dans des systèmes de CO2 -RAP) – États-Unis (en exploitation)
  • Projet de stockage de CO2 de Sleipner : 20 ans d'exploitation (plus de 16 millions de tonnes de CO2 stockées) -- Norvège (en exploitation)
  • Projet « Quest » (plus d'un million de tonnes de CO2 stockées) -- Canada (en exploitation)
  • Projet de capture et de stockage du carbone de Boundary Dam (plus d'un million de tonnes de CO2 capturées et principalement utilisées dans des systèmes CO2 -RAP) -- Canada (en exploitation)
  • Projet CCS du champ pétrolier pré-salin du bassin de Santos Petrobas (plus de trois millions de tonnes de CO2 injectées dans des systèmes CO2 -RAP) -- Brésil (en exploitation)
  • Projet de démonstration RAP du champ pétrolier de Jilin (plus d'un million de tonnes de CO2 injectées dans des systèmes CO2 -RAP) -- Chine (en exploitation)
  • Projet de démonstration de capture et de stockage de carbone intégrés de Yanchang (capacité de capture de CO2 de 0,4 - 0-5 Mtpa) -- Chine (La décision finale d'investissement est imminente)

Pour les demandes de la presse, veuillez contacter :

Antonios Papaspiropoulos, +61 401 944 478, Antonios.Papaspiropoulos@globalccsinstitute.com

Jake Lynn, +1 202 895 2793, Jake.Lynn@globalccsinstitute.com

Jelena Susa +61 413 269 410, Jelena.Susa@globalccsinstitute.com

À propos du Global CCS Institute: Le Global CCS Institute est une organisation internationale composée de membres. Nous avons pour mission d'accélérer le déploiement de la capture et du stockage du carbone (CCS), qui est une technologie essentielle pour s'attaquer au changement climatique et garantir la sécurité de l'énergie.

Travaillant aux côtés et au nom de nos membres, nous menons l'adoption du CCS de la façon la plus rapide et la plus rentable possible en partageant notre expérience, en construisant des capacités et en apportant des conseils et un soutien pour que cette technologie primordiale puisse jouer son rôle dans la réduction des émissions des gaz à effet de serre.

Nos différents membres internationaux comptent des gouvernements, des multinationales, des petites entreprises, des organes de recherche et des organisations non-gouvernementales, qui s'engagent à ce que le CCS fasse entièrement partie d'un avenir à faible émission de carbone. Nous sommes basés à Melbourne, en Australie, et disposons de bureaux régionaux à Washington DC, Bruxelles, Pékin et Tokyo. Pour de plus amples informations, veuillez visiter www.globalccsinstitute.com

Statut mondial du CCS: vous pouvez télécharger le rapport succinct 2016 en cliquant sur : http://status.globalccsinstitute.com/